Écriture automatique

L'écriture automatique, aussi nommée psychographie, est une technique de spiritisme supposée permettre de communiquer avec les esprits de l'au-delà.



Catégories :

Spiritisme - Parapsychologie

Recherche sur Google Images :


Source image : mavisiondelabible.wifeo.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'écriture automatique est un des moyens mis à disposition pour communiquer avec... Judith Fricot, médium, nous explique les facettes de la pratique de ... (source : guidedelavoyance)
  • Il faut savoir que l'écriture automatique est dangereux, ... tout cela juste parce que je ne suis pas médium et que je me rends bien compte... (source : web-libre)
  • Bonjour l'écriture automatique est un espoir pour ceux qui veulent... et en particulier ne la pratiquez pas sans un médium ou une personne réceptive à vos côté... (source : ciao)
Représentation imagée d'un médium faisant de l'écriture automatique sous l'influence d'un esprit.

L'écriture automatique, aussi nommée psychographie, est une technique de spiritisme supposée permettre de communiquer avec les esprits de l'au-delà. Sa popularité vient de l'absence d'équipement et de sa facilité de mise en œuvre. Les pratiquants s'exercent seuls ou en groupe. La réalité de ce phénomène n'est pas reconnue par les personnes sceptiques à ce sujet.

Les origines

La communication avec les esprits est un thème ancestral commun à la majorité des civilisations. De l'oracle grec au chaman indien, en incluant quelquefois le griot africain, les personnes dont le rôle social est d'entrer en contact avec des créatures non terrestres caractérisent de multiples traditions. En occident, au XIXème siècle, les sœurs Fox popularisent les exercices de communication avec l'Au-delà, puis Allan Kardec établit la doctrine du spiritisme. Des séances de tables tournantes deviennent particulièrement à la mode en Europe ainsi qu'aux États-Unis. L'intérêt décline au début du XXème siècle, à cause des difficultés à comprendre la signification des coups entendus dans la table et aussi à cause de cas de fraudes organisés par des charlatans, sans talents de médium.

Quelques expérimentateurs affirment cependant capter des messages lettre par lettre (1 coup = A, 2 coups = B, 3 coups = C... etc) dans lesquels les esprits indiquent qu'ils leur est envisageable d'influencer la main d'une personne volontaire. Il suffirait à cette personne de tenir au stylo au dessus d'une feuille et le message sera noté. L'écriture automatique devient alors un exercice classique de spiritisme et des milliers de personnes se découvrent médium.

Les deux sortes d'écritures automatiques

1) L'écriture automatique inspirée[1] : La personne prend une feuille blanche et un stylo, se met dans un état de recueillement et de sérénité, accepte l'influence du monde des esprits et note d'elle-même, sans réfléchir, les mots qui lui viennent. Le plus souvent la personne ne retient rien de ce qu'elle rédigé et ne comprend le sens du message qu'en le lisant. Cet exercice, assez facile, possèderait l'inconvénient de mélanger quelquefois les pensées personnelles et les pensées inspirées. L'entraînement consiste alors à faire abstraction de toute réflexion.

2) L'écriture automatique mécanique[2] : La personne prend une feuille blanche et un stylo, se met dans un état de recueillement et de sérénité, accepte l'influence du monde des esprits et détend totalement sa main. Au bout de quelques secondes (ou quelques minutes), la personne réceptive voit sa propre main se mettre à écrire "toute seule". La personne ne sait totalement pas quels mots ou quels signes vont être notés. Cet exercice s'avère plus laborieux à réaliser et nécessite le plus souvent plusieurs tentatives. Dans les premiers temps, seuls quelques gribouillis sont obtenus. Qui plus est les mots d'une même phrase sont toujours liés entre eux (il n'y a pas d'espaces), ce qui ne favorise pas la lecture. Cette méthode possède néanmoins plusieurs avantages comme celui de ne pas faire intervenir, en principe, les opinions du pratiquant dans le contenu du message reçu.

Les tests de validité

Dans l'objectif de vérifier la réalité du phénomène, le test suivant peut être réalisé :

Un témoin choisit au hasard un ouvrage qu'il ne connait pas. Sans ouvrir le livre, il note sur un papier un numéro de page et un numéro de ligne. Par la suite, il fait la connaissance du médium et , sans lui adresser le moindre mot, il attend la phrase rédigée par les esprits à travers ce médium. Une fois la phrase rédigée, il ne reste plus qu'à ouvrir le livre pour vérifier si la phrase correspond bien à celle imprimée à la page ainsi qu'à la ligne en question. Ce test , s'il est positif, atteste que l'intelligence qui rédigé n'est pas celle du médium.

Les cas d'accident

L'écriture automatique, comme tout exercice spirite, n'est pas un amusement à prendre à la légère. Elle exerce une réelle influence sur la santé physique du médium (salutaire si faite sérieusement ou néfaste pour les insouciants) et en particulier elle rend le médium bien plus sensible à l'influence d'éléments naturels toujours peu connus. Le témoignage du Docteur Carl Wickland, basé sur plus de trente années d'expérience professionnelle comme psychiatre et comme spirite peut servir d'exemple : "Le problème grave de troubles mentaux génèrés par des expériences spirites inconséquentes attira pour la première fois mon attention quand j'eus vent des cas de plusieurs personnes dont les expériences apparemment innocentes avec l'écriture automatique et le Ouija aboutirent à une telle démence qu'elles durent être envoyées en hôpital psychiatrique"[3]". Néanmoins, aucun rapport officiel en France ne fait état de tels accidents sur les 20 dernières années.

Quelques ouvrages célèbres rédigés grâce à l'écriture automatique

Il s'agit de 7 gros volumes qui relatent les échanges entre Pierre, décédé à l'âge de 23 ans, et sa mère. Ces textes, reçus en écriture automatique inspirée, visent au développement spirituel des lecteurs.

Quelques manuels d'apprentissage

Notes et références

  1. Le livre des médiums, Allan Kardec, seconde partie, chapitre XV, 182, Médiums inspirés.
  2. Le livre des médiums, Allan Kardec, seconde partie, chapitre XV, 179, Médiums mécaniques.
  3. Trente ans parmi les morts, éditions La Pierre d'Angle Exergue, 1997, page 33.
  4. Conversations avec Dieu, tome 1, chapitre 1"
  5. "Certains passages ont été rédigés en écriture automatique. C'est-à-dire qu'il n'y avait pas d'intention d'intégrer le récit à une intrigue, mes doigts couraient tout seul sur le clavier et je relisais après pour découvrir ce que j'avais rédigé. " Déclaration sur le site officiel de Bernard Weber : lien vers le site

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89criture_automatique_%28spiritisme%29.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu