Eusapia Palladino

Eusapia Palladino ou Eusapia Paladino était une fameuse médium s'étant fait connaître pour la première fois à Naples en Italie.



Catégories :

Naissance dans les Pouilles - Personnalité italienne du XIXe siècle - Personnalité italienne du XXe siècle - Médium - Naissance en 1854 - Décès en 1918

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • May 16, 1918 in History. Eusapia Palladino, Napolitan, dies at 64, Related Topics : Eusapia · Napolitan · Palladino Related Year : 1918... (source : brainyhistory)
  • Palladino, Eusapia (née Palladino, then Signora Raphæl Delgaiz, 1854- 1918) Born in southern Italy, spirit medium Palladino was accepted by many scientists, ... (source : randi)
  • " Eusapia Palladino, 1854- 1918 " · " Eusapia Palladino's Sapient Foot" Article by Massimo Polidoro on Eusapia's use of foot during séances... (source : en.wikipedia)

Eusapia Palladino ou Eusapia Paladino (née en 1854 à Minervino Murge, dans la province de Bari, dans la région des Pouilles – morte en 1918) était une fameuse médium s'étant fait connaître pour la première fois à Naples en Italie.

Biographie

Au début de sa vie d'adulte, Eusapia Palladino était mariée à un exorciste ( (en) conjuror) [1].

En Italie, en France, en Allemagne, en Pologne et en Russie, Palladino a semblé démontrer d'extraordinaires pouvoirs dans le noir : elle lévitait, se projetait dans l'espace et se projetait dans le temps. Elle matérialisait des fleurs et rappelait des souvenirs de morts : empreintes de mains et de visages dans l'argile humide. Elle faisait léviter des tables et faisait jouer des instruments de musique sous les tables sans les toucher. Elle communiquait avec les morts à travers son guide spirituel John King. Assister à l'un de ses spectacles était coûteux[2].

Plusieurs Européens de cette époque considéraient Palladino comme une authentique médium, affirmant qu'elle n'utilisait pas les artifices habituels des prétendus médiums. En 1926, huit ans après son décès, Arthur Conan Doyle dans son (en) History of Spiritualism reconnaissait les phénomènes psychiques et les matérialisations qu'elles provoquaient[3]. Aux États-Unis, elle a été qualifiée de tricheuse[4].

Liens externes

Notes et références

  1. (en) Radcliffe, 1952, p. 321.
  2. (en) Joseph Jastrow, The Psychology of Conviction : A Study of Beliefs and Attitudes, Houghton Mifflin Co., 1918.
  3. (en) William Kalush et Larry Sloman, The Secret Life of Houdini : The Making of America's First Superhero, Atria Books, 2006, ISBN 0743272072.
  4. (en) Mysteries of the Unexplained, Readers Digest Association, 1990 (ISBN 0-89577-146-2) , p.  p. 300 :

    «It was said that she would resort to trickery when her gift faltered, but Carrington was convinced that she could indeed perform supernatural acts.»

     

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Eusapia_Palladino.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu