Fantôme

Un fantôme est une créature surnaturelle, une vision qu'on a interprétée comme la manifestation de l'esprit d'un mort, qui serait resté prisonnier sur Terre ou reviendrait de l'Au-delà soit pour accomplir une vengeance, soit pour aider des...



Catégories :

Phénomène paranormal - Parapsychologie - Fantôme

Définitions :

  • Le sorcier décédé qui n'ose affronter l'Au-delà peut choisir de rester sur terre sous une forme spectrale.... (source : harrypotter.gallimard-jeunesse)
  • (voir Hanter). Un proche hante l'âme du rêveur. Ce proche peut être vivant, ou décédé... Cela veut dire que son pouvoir est toujours à ... (source : egostracisme)


Un fantôme est une créature surnaturelle, une vision qu'on a interprétée comme la manifestation de l'esprit d'un mort, qui serait resté prisonnier sur Terre ou reviendrait de l'Au-delà soit pour accomplir une vengeance, soit pour aider des proches ou pour errer éternellement sur Terre en punition de ses mauvaises actions passées. Les fantômes, dont le nom est à rapprocher étymologiquement de φάντασμα (fantasme), φάντασις (fantaisie) (respectivement «apparition» et «vision» en grec), sont aussi nommés spectres ou revenants, esprits, lémures, apparitions incubes ou succubes, ectoplasmes ou poltergeists. Les variations des appellations doivent se comprendre selon l'évolution historique. En Europe, nous avons le plus souvent une vision du fantôme comme créature immatérielle. Les étymologies proposées ci-dessus rendent bien compte de cette acception; mais cette dernière a elle-même une histoire dans laquelle le rôle de l'Église est essentiel. Il semble, selon Claude Lecouteux que les fantômes à l'origine aient été des morts, si on peut dire, bien vivants ; ils avaient une matérialité indéniable : les sagas islandaises, avec leurs défunts qui reviennent pour faire un bon repas en sont un exemple ; mais avec le temps et en particulier le contrôle religieux la présence des morts devint insupportable ; l'invention du purgatoire avait d'ailleurs été un des moyens de les discipliner. Elle permettait d'assigner un lieu fixe à ces âmes errantes. C'est aussi pourquoi les revenants furent de plus en plus identifiés à des visions, des apparitions, et leur caractère matériel s'effaça progressivement. Des théologiens comme Saint Augustin ont contribué à cette dématérialisation du fantôme, finalement assimilé à une illusion ; derrière, bien sur , il y avait l'intervention du Malin.

L'imaginaire commun dans l'ensemble des cultures est peuplé de telles créatures surnaturelles, qui servent de matière à de très nombreuses fables et légendes. Le romantisme, puisant son inspiration au mystique et ténébreux Moyen Âge, a remis au goût du jour les histoires macabres ou fantastiques, et de nombreux grands auteurs ont laissé courir leur imagination sur le thème des fantômes et des revenants.

Les fantômes selon le Spiritisme

D'après la doctrine spirite, l'esprit humain survit à la mort du corps matériel et dispose d'un autre corps nommé Périsprit. Les fantômes seraient des êtres humains désincarnés capables de se manifester en rendant leur périsprit perceptible aux sens ordinaires. Dans le vocabulaire spirite, le mot "fantôme" n'est cependant pas utilisé, il est toujours remplacé par les mots "esprit" ou "entité"[1].

Les fantômes selon la parapsychologie

??????? (????? ????) (Fairu no Gaiyō)

Une femme fantôme fit son apparition hors d'un puits.
peinture de Katsushika Hokusai — Japon, période Edo.

De nombreux chercheurs en parapsychologie ou métapsychique distinguent, d'une part, les apparitions d'ectoplasme, obtenues avec certains médiums spirites au début du XXe siècle (Eusépia Palladino, Douglas D. Home, Rudi Schneider, Franek Kluski) dont certains chercheurs sérieux (Charles Richet, Schrenk-Notzing, Gustave Geley, etc. ) créditent la réalité des phénomènes dans les conditions d'observations de l'époque ; et , d'autre part, la hantise des fantômes, une sous-catégorie de hantise étant les poltergeists.

Les fantômes selon la science

Les sciences généralement ne reconnaissent pas l'existence des fantômes, faute de preuve convaincante. Les techniques modernes d'investigation scientifique (comme les caméras à infra-rouge) semblent avoir quelque peu décimé les ectoplasmes du début du XXe siècle. Eusapia Palladino fut par exemple prise en flagrant délit de fraude en ayant recours à des trucages à plusieurs reprises au cours de sa carrière[2], [3]. Actuellement la majorité des scientifiques qui s'intéressent à la question des apparitions sont particulièrement réservés quant à la réalité des phénomènes, sans pour tout autant nier la réalité psychique de la naissance. L'étude des anomalies psychiques de ce genre permet aux psychologues, psychiatres et psychanalystes de mieux comprendre le fonctionnement de l'esprit humain, en ceci les manifestations surnaturelles sont précieuses à la science. On peut citer le cas des images eidétiques (des images d'un souvenir qui reviennent à la mémoire sous forme d'une hallucination), qui expliquent énormément des cas de visions hallucinatoires. Le trouble de paralysie du sommeil, dont un chercheur canadien affirme que 25% des gens en expérimentent un, au moins une fois dans leur vie, [4] peut aussi expliquer certaines visions.

De fortes présomptions mènent à penser que les fantômes proviennent de l'inconscient collectif.

Les fantômes en psychogénéalogie

En psychologie, et plus précisément dans le domaine de la psychogénéalogie, le fantôme sert à désigner un élément psychique resté secret dans la psyché et qui se transmet dans les générations successives sous forme de maux, de maladies ou d'accidents. C'est Nicolas Abraham, psychanalyste hongrois, qui en a introduit le concept dans son ouvrage en collaboration avec Maria Török, L'Écorce et le Noyau.

Chasseurs de fantômes

Les «chasseurs de fantômes» sont des détectives de l'étrange. Certains sont plus connus que d'autres. Parmi les contemporains on peu citer : Erick Fearson, qui est d'ailleurs l'un des auteurs du site internet www. maison-hantee. com (un site francophone dédié au patrimoine fantômatique. Mais on peut parler aussi de Sir Simon Marsden qui à rédigé en 2006 «La France hantée» (recueil de photographies en noir et blanc. Les anciens comme Camille Flammarion ou Harry Price ont aussi énormément cherchés à comprendre ces phénomènes.

Photographies de fantômes

Depuis l'invention de la photographie quelques clichés laissent apparaître des formes ou quelquefois des visages humains de personnes décédées ou des auréoles lumineuses nommées «ORB». [réf.  souhaitée]

Les appareils photos numériques ne sont pas exempts de ce genre de clichés.

Occasionnellemen, il apparaît sur les clichés des personnes défuntes en arrière-plan d'un groupe à l'occasion d'une fête familiale (mariage, anniversaire), ces personnes ne pouvant figurer sur ces photos car décédées à une date antérieure.

Bien sûr, il existe de nombreux cas de supercheries dus à des trucages photos. Bien que, occasionnellemen, des experts en imagerie numérique ou argentique ont attesté qu'ils ne voyaient aucune trace de retouche ou trucage photo.

Un photographe anglais Sir Simon Marsden est spécialisé dans la photographie de lieux hantés. Il a déjà édité des ouvrages en Angleterre et en France, en 2006 il a publié «La France Hantée».

Apparitions célèbres de fantômes

  • Pline le Jeune dans ses Lettres, VII, 27 évoque la rencontre par le philosophe Athénodore d'un spectre dans une vieille maison athénienne. Cette apparition aurait, selon Pline, indiqué à Athénodore l'emplacement de sa sépulture, authentifiée le lendemain par des magistrats. Extraits : http ://users. skynet. be/remacle/sueurs/sueur2. htm. Ce passage est peut-être une des plus anciennes représentations des fantômes selon la tradition occidentale voulant que ceux-ci tirent en permanence des chaînes.
  • En Vendée, au printemps 1982, un moine auto-stoppeur fait de multiples apparitions qui seront relatées par la presse de l'époque, quatre articles parus dans Ouest-France. Le scénario est semblable à celui classique de la Dame Blanche évanescente : Le moine est pris à bord d'une automobile par un conducteur seul ou non. Initialement silencieux, le moine fait ensuite de vague prophétie et disparait du véhicule. Ce cas est idéalement sourcé et c'est une variante d'apparition fantômatique qu'on retrouve sur les 5 continents[5].

En France
  • L'abbaye de Mortemer dans l'Eure serait hantée par le fantôme de Mathilde, une dame blanche qui apparaitrait les nuits de pleine Lune.
  • Le Château de Combourg : Ce dernier, localisé à Combourg en Ille-et-Vilaine serait selon Chateaubriand qui y passé une partie de son enfance, hanté par le fantôme d'un chat accompagné par une jambe de bois. Cette légende donna son nom à l'une des tours du château, la «Tour du Chat», dans laquelle le futur écrivain avait sa chambre.
  • Le Château de Veauce : cette forteresse serait hantée par le fantôme de Lucie. Selon l'ancien propriétaire, elle avait rendez-vous avec lui l'ensemble des nuits. Ce château localisé à Veauce dans l'Allier gardera toujours ce mystère.
  • Saint-Benoist-sur-Mer : Ce petit village de Vendée serait visité l'ensemble des nuits par le Cheval Mallet. Cheval malfaisant qui emporte vers l'au-delà les promeneurs.


  • La Dame Blanche : Dans la croyance populaire, apercevoir la dame blanche au volant veut dire qu'on aura un accident au prochain tournant. Plusieurs autres légendes pareilles à celle-ci se sont fait connaître, même des service de police. En Vendée c'est là un mystérieux moine autostoppeur fantôme qui dit-on, au détour d'un bois, la nuit peut vous attendre. Malheur à celui qui le prendra dans sa voiture ! Le moine se posera sur une des place du passager arrière, pendant de bonnes minutes il ne dira pas un mot, mais un moment de son visage noir et sombre sortira ces phrases : l'hiver sera froid, le printemps sera chaud, et l'été sera brulant... et puis il disparait. Et jamais on ne revit les gentils automobiliste qui avait l'amabilité de conduire dans une abbaye : un fantôme. Mais comment ferait-on pour connaître cette histoire?

En Angleterre

  • Musée national de Greenwich : Ralph Hardy, un ecclésiastique retraité de la Roche Blanche en Colombie britannique, a pris en 1966 une photographie désormais célèbre. Il avait simplement l'intention de photographier le bel escalier de la section de la Maison de la Reine du Musée national à Greenwich. Mais, après développement, la photo a révélé une forme enveloppée de brouillard montant l'escalier, et semblant tenir la rampe des deux mains.
  • Hampton Court : le 22 décembre 2003, une caméra de surveillance a enregistré une forme fantomatique attribuée à Henry VIII. Le palais, hormis d'autres apparitions d'Henri VIII dans les couloirs du chateau, est reconnu pour abriter le fantôme de Catherine Howard, troisième femme du souverain, condamnée pour adultère.
  • Château de Muncaster  : de nombreux visiteurs disent avoir vu des fantômes et avoir entendu des cris d'enfants, des pas de personnes qui semblaient marcher difficilement et autres bruits inexplicables dans les couloirs et la grande salle du château. Une'dame blanche', le fantôme d'une jeune femme, Mary Bragg, tuée devant les portes du château au 19e siècle, se promènerait aussi régulièrement dans les jardins.
  • Raynham Hall dans le Norfolk : la photo d'une fantôme a été prise en 1936 dans le grand escalier. Ce portrait de'The Brown Lady'est sans doute la plus célèbre et la plus regardée des photos de fantômes. Le fantôme semble être celui de Lady Dorothy Townshend, la femme de Charles Townshend, le deuxième vicomte de Raynham, propriétaire de Raynham Hall au début du 17ème siècle. La rumeur veut que Dorothy, avant son mariage avec Charles, fut la maîtresse de Lord Wharton. Quoique selon des rapports légaux, Dorothy ait été enterrée en 1726, on soupçonne plutôt que les obsèques étaient bidon, et que, Charles, soupçonnant sa femme d'infidélité, avait, en fait, enfermé Dorothy, dans un coin reculé et qu'elle y soit restée jusqu'à sa mort plusieurs années durant.
  • La ville d'York revendique le titre de ville la plus hantée d'Europe, comptant des fantômes qui remontent à l'époque romaine et qu'on dit voir apparaître dans les ruelles, les théâtres, les portes voûtées, les églises et les maisons historiques.

Au Pays de Galles

  • Château de Bodelwyddan  : De nombreux fantômes se sont manifestés dans ce château, dont certaines parties remontent au XVIIe siècle. Une dame en costume victorien dans la galerie de sculptures, a été vue par l'un des guides. Un soldat est aussi apparu dans l'une des galeries (le château de Bodelwyddan était utilisé comme mess d'officiers et comme centre de convalescence au cours du Première Guerre Mondiale). On a aussi vu des silhouettes floues dans les couloirs et une dame portant une robe bleue et une coiffe dans le salon de thé.
  • Château de Cærphilly : Une'dame verte's‘y promène de tour en tour et des fantômes de soldats patrouillent les remparts.
  • Le château de Carew dans le Pembrokeshire est connu être hanté par le fantôme de sir Roland Rhys, et celui de son singe, assassiné une nuit après avoir refusé la main de sa fille à un soupirant qui le maudit.
  • Château de Gwydir  : Le fantôme principal est une femme qui hante l'aile nord et le couloir lambrissé entre le hall de Meredith et la Grande Chambre. Dès que ce fantôme apparaît, la température descend et une odeur extraordinaire se répand autour.
  • The Queen's Head Hotel à Monmouth : de nombreux fantômes ont été signalés dans cet hotel où on a tenté d'assassiner Olivier Cromwell. Ce serait la troisième auberge la plus hantée du Pays de Galles.

En Ecosse

  • Château d'Édimbourg : Le château de la capitale écossaise a plusieurs fantômes. Le plus célèbre d'entre eux est celui d'un joueur de cornemuse, dont la musique résonne fréquemment entre les murs du bâtiment. Le second est celui d'un joueur de tambour, qui apparaît aux visiteurs ainsi qu'aux habitants depuis le milieu du XVIIe siècle. Personne ne sait qui il est , mais il semble vouloir prévenir le château des dangers.

Fantômes et cinéma

Les fantômes ont toujours représenté un thème spécifiquement riche que Georges Méliès mettait en scène dès les premières heures du cinéma. Progressivement, les personnages de fantômes s'affranchissent du genre fantastique et investissent la comédie, la comédie romantique, etc.

Quelques films de fantômes, pour plus de détails voir Liste de films de fantômes :

  • L'Aventure de Madame Muir de Joseph L. Mankiewicz (1947)
  • La Maison du diable de Robert Wise (1963)
  • Le Ciel peut attendre (Heaven Can Wait) de Warren Beatty et Buck Henry (1978)
  • Shining de Stanley Kubrick (1980)
  • La Maison des spectres de Kevin Connor (1982)
  • Poltergeist de Tobe Hooper (1982)
  • SOS Fantômes (Ghostbusters) d'Ivan Reitman (1984)
  • Beetlejuice de Tim Burton (1989)
  • Ghost de Jerry Zucker (1990)
  • Casper de Brad Silberling (1995)
  • Fantômes contre fantômes de Peter Jackson (1996)
  • Sixième Sens (Sixth Sense) de M. Night Shyamalan (1996)
  • La Cité des anges de Brad Silberling (1998)
  • Hantise (The Haunting) de Jan de Bont (1999)
  • Fantômes de Jean-Paul Civeyrac (2001)
  • Les Autres (The Others) d'Alejandro Amenábar (2001)
  • Bhoot de Ram Gopal Varma (2003)
  • Les 13 Fantômes (avec Tony Shalhoub)
  • Le Dernier Signe avec Andie MacDowell
  • Pirates des Caraïbes (2003-2007)
  • Poltergay d'Éric Lavaine (2006)

Autre film faisant appel aux fantômes :

  • Harry Potter à l'école des sorciers de Chris Columbus (2001)

Fantômes et télévision

Séries télévisées :

  • Angel (1999-2004) de Joss Whedon où on trouve surtout Fantôme Denis, le fantôme qui vit dans l'appartement de Cordélia
  • Haunted (2002)
  • Dead Like Me (2003-2004)
  • Ghost Whisperer (2005)
  • Médium (2005)
  • Afterlife (2005-2006)
  • Charmed
  • Hantise (canal D)
  • Supernatural (2005)
  • Goose Bumps
  • Danny Fantôme

Notes et Références

  1. Dans Le livre des Esprits (370 pages), le mot "fantôme" n'apparaît que deux fois et seulement dans le sens de "chimère" ou de "phantasmagorie".
  2. Michel de Pracontal, "L'imposture scientifique en 10 leçons", Paris, Seuil, 2005, pp. 268-272.
  3. John Beloff, "What is your counter-explanation?", dans Paul Kurtz, dir., A Skeptic's Handbook of Parapsychology, Buffalo, Prometheus Books, 1985.
  4. Al Cheyne, "Sleep Paralysis and Associated Hypnagogic and Hypnopompic Experiences", Université de Waterloo, Ontario.
  5. Les Mystères de Vendée - Le Moine Auto-stoppeur

Bibliographie

  • P. Catala, Apparitions et maisons hantées, Presses du Châtelet, Paris, 2004.
  • Claude Lecouteux, Fantômes et Revenants au Moyen Âge, Imago, 1986, 2° éd. 1996.
  • Erick Fearson, Manuel du chasseur de fantômes, J. Cl. Lattès, 2008.
  • Simon Marsden, La France Hantée, Flammarion, 2006.

Liens externes


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fant%C3%B4me.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu