Intuition

L'intuition sert à désigner ou bien un mode de connaissance, c'est-à-dire une certaine faculté de l'esprit, ou bien une proposition résultant d'une telle faculté.



Catégories :

Philosophie de la connaissance - Parapsychologie - Pensée

L'intuition (du latin intuitio, désignant l'action de voir une image dans une glace) sert à désigner ou bien un mode de connaissance, c'est-à-dire une certaine faculté de l'esprit, ou bien une proposition résultant d'une telle faculté. L'intuition est un mode de connaissance immédiat ne faisant pas appel à la raison. Une intuition n'est pas inférentielle : elle n'est jamais la conclusion d'un raisonnement. Elle prend la forme d'un sentiment d'évidence quant à la vérité ou la fausseté d'une proposition, qu'on ne peut pas forcément justifier. On parlera ainsi d'intuition pour désigner une proposition proto-théorique concernant un sujet quelconque. On aura par exemple l'intuition que telle action est juste, sans savoir pourquoi elle est juste.

L'intuition en philosophie

Comme le dit Jean Paul Sartre : «Il n'est d'autre connaissance qu'intuitive. La déduction et le discours, improprement nommés connaissance, ne sont que des instruments qui amènent à l'intuition.» On a du mal à imaginer ce que vaudrait une théorie de la justice qui rentrerait en contradiction avec nos intuitions concernant ce qui nous semble juste ou injuste. L'intuition est ainsi au début comme à la fin de toute entreprise philosophique car c'est par elle qu'en dernière instance, nous donnons notre assentiment à une thèse plutôt qu'à une autre.


Pour Descartes, «Il n'y a pas d'autres voies qui s'offrent aux hommes, pour arriver à une connaissance certaine de la vérité, que l'intuition évidente et la déduction nécessaire» (XII° règle).


Pour Bergson, c'est une théorie qui se fonde sur l'intuition de l'absolu ou de la réalité en elle-même.

Pour Scheller et Hartmann, c'est une théorie qui reconnaît à l'homme l'intuition de normes absolues.

L'intuition, comme mode de dévoilement de l'indicible, est un phénomène mystique. La vouloir exprimer (traduire) conduit à l'aporie.

Intuitionisme mathématique

L'intuitionisme, avec un seul "n", est un néologisme découlant de la langue anglaise. Il sert à désigner la doctrine défendue par Brouwer et son disciple Heyting, en opposition au formalisme de Hilbert, et selon laquelle les mathématiques sont intuitives et ne peuvent pas être purement hypothético-déductives.

Intuitionnisme psychologique sur laquelle s'appuie une partie de la Parapsychologie

Théorie selon laquelle l'esprit peut percevoir directement les objets extérieurs ("voyance"). C'est l'impression de sentir les choses indépendamment du temps telle une prémonition de l'avenir ; ou sans contact médiatisé physiquement (télépathie)

On attribue à l'intuition des pouvoirs prédictifs. C'est pourquoi la veille et l'intelligence économique font appel en partie à des qualités d'intuition. Cependant, l'«intuition évidente et la déduction nécessaire» (Descartes, XIIe règle) ne sont pas forcément suffisantes. Toute intuition n'est pas évidente pour n'importe qui tant qu'elle n'est pas partagée, et l'induction est aussi une forme de raisonnement admise en logique générale.

Mécanismes de l'intuition

On suppose que l'intuition procède de façon immédiate, c'est-à-dire sans médiation.

Elle est perçue comme ne faisant pas appel à l'Empirisme quoiqu'elle puisse en réalité puiser sa pertinence dans des souvenirs enfouis dans l'inconscient ou le subconscient.

On considère les intuitions comme des synthèses qui intègrent la totalité des informations que nous mémorisons, y compris les perceptions que nous n'avons pas conscience d'enregistrer.

Ces synthèses s'effectueraient préférentiellement dans le cerveau droit, qui serait plus apte au fonctionnement empirique alors que cerveau gauche (siège du langage) travaillerait selon un mode sensiblement plus logique et rationnel.

L'intuition heuristique

On trouve dans l'histoire des sciences de nombreux exemples de découvertes surgies apparemment de nulle part. Cette intuition résulte d'un travail non conscient de l'esprit.

L'intuition délirante

Le psychiatre sent son souci croître quand le patient surgit triomphalement déclarant qu'il a tout compris ! Certains états psychotiques peuvent nous faire croire que nous accédons à la vérité sans possibilité d'erreur ni d'aval par autrui.

C. G. Jung a fait de l'intuition un des quatre types de sa psychologie différentielle.

Neuro-physiologie de l'intuition ?

L'hémisphère droit du cerveau serait plus orienté vers les fonctions imaginatives, non rationnelles et intuitives tandis que l'hémisphère gauche serait plus fréquemment engagé dans les fonctions langagières et abstraites.

Il convient de différencier la partie limbique de la partie corticale du cerveau.

La partie limbique (ou quelquefois reptilo-limbique) est la partie la plus "archaïque" du cerveau et est ce que l'homo sapiens a en commun avec la totalité du règne animal évolué. Elle serait le siège des instincts et des émotions. La partie corticale est le siège de la pensée et de l'intellect et est la partie la plus développée de notre cerveau (entre 80-85%) de son volume. Elle est (en proportion) significativement plus développée que celle des autres mammifères.

Tandis que, dans l'hémisphère droit, le limbique serait le domaine du senti (gut-feeling), à droite, le cortical serait celui de l'intuition - qui serait par conséquent une fonction évoluée de notre cerveau.

Bibliographie
  • Jean Largeault Intuitionisme et théorie de la démonstration éd. VRIN, 1992, Paris.

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"FSU Editorial: "Intuitive Trading: ..."

L'image ci-contre est extraite du site www.financialsense.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (400 x 300 - 74 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Intuition.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu