James Randi

James Randi, plus connu sous l'appellation Randi le stupéfiant, est un illusionniste professionnel. Il est surtout connu comme un démystificateur des pseudo-sciences et autres phénomènes paranormaux.



Catégories :

Mouvement sceptique contemporain - Prestidigitateur canadien - Parapsychologie - Naissance en 1928 - Personnalité canadienne

Recherche sur Google Images :


Source image : blog.syracuse.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • The James Randi Educational Foundation (JREF) currently offers a prize of one million U. S..... James Randi : Psychic Investigator, 1991, ISBN 1-85283-144-8... (source : en.wikipedia)

James Randi (né Randall James Hamilton Zwinge, le 7 août 1928 à Toronto, Ontario, Canada), plus connu sous l'appellation Randi le stupéfiant (The Amazing Randi), est un illusionniste professionnel. Il est surtout connu comme un démystificateur des pseudo-sciences et autres phénomènes paranormaux. Il est à travers sa James Randi Educational Foundation (JREF) une des têtes de file du mouvement sceptique contemporain, et est comme tel régulièrement invité dans des émissions télévisées américaines.

James Randi - www. JREF. org

Biographie

James Randi reçoit sa naturalisation américaine en 1987.

Il quitta le lycée bien avant la terminale et n'a jamais suivi d'enseignement secondaire[1].

Carrière d'illusionniste

Dès son jeune âge, une période d'immobilisation forcée de 13 mois suite à un grave accident de bicyclette lui offre l'occasion de s'initier à son art au travers de livres[2].

À partir de 1946, James Randi travailla comme illusionniste sous son nom de naissance Randall Zwinge. Tôt dans sa carrière, il effectua des tours qui consistaient à se libérer de coffres-forts ou de cellules de prisons.

Durant les années 1960, Randi a travaillé dans diverses boîtes de nuit des Philippines avant la prise du pouvoir par Ferdinand et Imelda Marcos[3].

Carrière comme sceptique

Membre fondateur du Committee for Skeptical Inquiry (comité pour l'investigation sceptique) anciennement Committee for Scientific Investigation of Claims of the Paranormal (Comité pour l'investigation scientifiques d'allégations au paranormal). Il est réputé pour son challenge dénommé le One Million Dollar Challenge, via lequel sa fondation, la James Randi Educational Foundation attribuera un prix d'un million de dollars à n'importe quel participant qui pourra démontrer la réalité d'événements paranormaux (en France, Henri Broch a organisé un prix identique, le défi zététique mondial entre 1987 et 2002, dans le cadre de la zététique, qui est la forme francophone du mouvement sceptique contemporain).
Personne n'a toujours passé avec succès un test préliminaire du One Million Dollar Challenge.

Il est aussi à l'origine du Projet Alpha, où il infiltra deux jeunes illusionnistes dans un laboratoire de parapsychologie, pour démontrer que les protocoles pour détecter les tours de passe-passe étaient beaucoup insuffisants. Pour cette raison, les associations sceptiques ont un prestidigitateur dans leur équipe quand elles testent une personne prétendant avoir des pouvoirs paranormaux.

James Randi est apparu dans les émissions télévisées The Tonight Show et Bullshit! (deux émissions populaires aux États-Unis), accueilli par des camarades sceptiques et les magiciens Penn & Teller. Il est aussi réputé pour avoir exposé les arrangements curatifs frauduleux du révérend Peter Popoff, évangéliste télévisé, en 1987.

Il a aussi été recruté par le journal scientifique Nature pour enquêter sur les expériences de Jacques Benveniste, dans l'affaire dite de la mémoire de l'eau. Le protocole qu'il a mis au point pour empêcher toute triche avait frappé par les méthodes incongrues mises en œuvre (les numéros des tubes de test et des tubes témoins étaient positionnés dans une enveloppe scellée, collée au plafond). En appliquant son protocole, l'équipe obtint un résultat négatif.

Une expérience organisée par James Randi avec 19 sourciers a montré qu'avec un taux d'environ 52 % de réussite, ils n'étaient pas en mesure de faire mieux qu'un choix au hasard pour détecter des objets ou de l'eau.

En conférence, Randi expliqua qu'il préférait l'appellation d'investigateur à celle de debunker qu'il considère chargée d'a-prioris et contraire à l'approche que devrait suivre tout scientifique[4].

Divers

Sources

  1. The quack hunter
  2. Orwen, Patricia : The Amazing Randi, The Toronto Star (Aug 23, 1986).
  3. randi. org, Filipino Justice.
  4. Authors@Google : James Randi [1] à 6 :55min.

Publications

en français

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Randi.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu