Poids de l'âme

La théorie de la masse de l'âme, ou théorie des 21 grammes, est une théorie émise par le médecin américain Duncan MacDougall en mars 1907.



Catégories :

Théorie scientifique obsolète - Parapsychologie - Théorie - Croyance - Métaphysique

Recherche sur Google Images :


Source image : flux-reflux.blog.lemonde.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Tout de suite la fumée se trouva condensée en une masse laiteuse, .... Dans son exposé, le docteur Duncan MacDougall postule que l'âme est matérielle, .... ultra précises pour affirmer que le poids de l'âme est de 1/3.000 d'une once, ... (source : galeriesatellite)
  • L'origine de ce chiffre remonte au médecin Duncan macdougall, qui exerça à ... Pour faire taire les sceptiques, il écrivit : "Le poids de l'âme est retiré... (source : paranormal-fr)
  • Pour faire taire les sceptiques, il écrivit : "Le poids de l'âme est retiré... Duncan MacDougall postule que l'âme est matérielle, qu'elle a une masse et ... (source : damoonindamoon.blogspot)

La théorie de la masse de l'âme, ou théorie des 21 grammes, est une théorie émise par le médecin américain Duncan MacDougall en mars 1907. Sur la base d'expériences reconnues non scientifiques, la théorie prétend que le corps humain a une âme et que cette âme a une masse, estimée à 21 grammes (trois quarts d'once). À la mort, l'âme s'échapperait du corps humain, qui se retrouverait allégé de ce poids.

La théorie

Article du New York Times du 11 mars 1907 : «l'âme a une masse, pense le médecin»

En 1907, MacDougall prit la masse de six patients moribonds avant et après leur mort. Constatant dans l'écart des mesures une portion non nulle non justifiable biologiquement, il en déduisit qu'il pouvait s'agir de la masse de l'âme s'échappant du corps humain, ce qui en formerait une preuve inédite. Il reproduisit l'expérience sur quinze chiens — drogués, et probablement aussi empoisonnés[1] — et ne constata aucune variation. MacDougall extrapola en imaginant que seul l'Homme possède une âme. En mars 1907, un compte-rendu de ces expériences fut publié par le New York Times et le journal médical American Medicine.

MacDougall n'est pas le premier homme à postuler l'existence de l'âme, ni à prétendre qu'elle a une masse. Mais il est le premier scientifique réputé pour avoir tenté de le démontrer par l'expérience. Ses résultats sont cependant loin d'être scientifiques :

La publication de MacDougall contredit ainsi la théorie quelquefois admise de l'âme immatérielle.

Dans la littérature

André Maurois s'est inspiré de cette expérience pour écrire son roman Le peseur d'âmes , qui fut publié simultanément dans la collection Le Livre de poche avec un autre de ses rédigés, Voyage au pays des Articoles .

Liens externes

Bibliographie

Notes et références

  1. Citation de MacDougall : «The ideal tests on dogs would be obtained in those dying from some disease that rendered them much exhausted and incapable of struggle. It was not my fortune to get dogs dying from such sickness. » : les conditions parfaites sur les chiens s'obtiendraient sur ceux mourant d'une maladie qui les harasserait davantage et les rendrait incapable de se débattre. Je n'ai pas eu la chance d'avoir des chiens mourant de telle maladie. [1]
  2. Citation : «I regard this test as of no value» : J'estime que ce test n'a pas de valeur ; «My sixth and last case was not a fair test» : mon sixième et dernier cas n'était pas un bon essai [1]

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Poids_de_l%27%C3%A2me.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu