Susan Blackmore

Susan Jane Blackmore est écrivain, conférencière et animatrice d'émission. Elle est en particulier réputée pour son ouvrage, The Meme Machine.



Catégories :

Mémétique - Psychologie sociale - Mouvement sceptique contemporain - Parapsychologie

Recherche sur Google Images :


Source image : gallery.hd.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Susan Blakmore Susan Blackmore est senior lecturer à l'Université de Bristol..... Blackmore, S. (2001) Evolution and memes : The human brain as a selective... (source : automatesintelligents)
  • Même si son sujet de thèse est en apparence un sujet "normal", ... Susan Blackmore est évidemment en tête de liste de leur : " A Who's Who of Media... (source : scepticismescientifique.blogspot)
Susan Blackmore

Susan Jane Blackmore (29 juillet 1951-) est écrivain, conférencière et animatrice d'émission. Elle est en particulier réputée pour son ouvrage, The Meme Machine (traduction française : La théorie des mèmes, Max Milo, 2006). Elle est membre du Committee for Skeptical Inquiry, qui est une des organisations principales du mouvement sceptique contemporain.

Carrière

Susan Blackmore fit ses études au St. Hilda's College (Oxford)  ; en 1973 elle obtint un diplôme (BA) en physiologie et en psychologie. Elle poursuivit des études post-doctorales en psychologie environnementale à l'Université de Surrey, obtenant un nouveau diplôme (MSc) en 1974. En 1980, elle reçut son PhD en parapsychologie dans la même université ; sa thèse s'intitule La Vision Extrasensorielle comme Processus Cognitif (Extrasensory Vision as Cognitive Process). Elle finit par abandonner les recherches en parapsychologie, devenue sceptique quant à l'existence du Psi, pour se consacrer au débat sur la nature de la conscience. Dans son article Why I have given up[1], Susan Blackmore explique pourquoi elle a quitté le domaine de la recherche en parapsychologie.

En plus de ses travaux de vulgarisation célèbres sur les mèmes, Blackmore a abordé des sujets plus larges, tels que la théorie de l'évolution, la nature de la conscience, et le paranormal.

Ses apparitions à la télévision britannique sont nombreuses, surtout dans le cadre d'émissons portant sur les phénomènes paranormaux tels que les fantômes, la vision extrasensorielle, et les expériences de "sortie du corps" (voyage astral), jouant fréquemment (selon ses propres termes) le rôle peu enviable du "sceptique de service" ; elle a aussi animé une émission portant sur les "abductions" extra-terrestres. Une autre de ses émissions a abordé la question de l'intelligence des singes.

Elle fut membre du comité éditorial de la revue an ligne Journal of Memetics de 1997 à 2001. Depuis 1998 elle est conseiller éditorial pour la revue Skeptical Inquirer .

Son dernier ouvrage, Consciousness : An Introduction (2004), est un manuel de synthèse dans lequel sont évoqués, entre autres, les princiaux débats contemporains sur la conscience en philosophie de l'esprit : le problème corps-esprit, le hard problem (problème complexe) de la conscience (problème exposé par David Chalmers en 1996 dans The Conscious Mind), les sciences cognitives, et l'intelligence artificielle.

Sur le phénomène ovni, elle considère que les enlèvements par les extraterrestres s'expliquent le plus fréquemment par un épisode de paralysie du sommeil.

Mémétique

Susan Blackmore est réputée pour ses contributions au domaine de la mémétique, destinées avant tout au grand public. Ses travaux manquent de fondements scientifiques et relèvent plus des sciences humaines que de la psychologie ou des neurosciences. Le terme de mème fut introduit par Richard Dawkins en 1976 dans son ouvrage Le Gène Égoïste (The Selfish Gene)  ; quoique ce concept ait été particulièrement beaucoup utilisé depuis, il est le plus souvent mal défini et mal compris. Le livre de Blackmore, The Meme Machine, est probablement aujourd'hui l'introduction la plus approfondie au domaine de la mémétique.

Blackmore présente les mèmes comme d'authentiques réplicateurs, des "réplicateurs seconds" qui, comme les gènes, sont soumis à l'algorithme darwinien et sous-tendent les changements évolutionnaires. Ses prédictions, qui reposent sur l'hypothèse du rôle central de l'imitation dans la réplication culturelle, et sur l'obligation de l'infrastructure neuronale (propre à notre espèce) pour la réalisation de ce processus, ont été partiellement confirmées par des études portant sur le neurone miroir, qui ont montré des différences dans l'importance de ces structures entre l'homme et les singes qui lui sont le plus apparentés.

Ces travaux en mémétique insistent sur le rôle que jouent les mécanismes darwiniens dans l'évolution culturelle, et ont contribué au développement du Darwinisme universel.

Bibliographie

Liens externes

Notes et références

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Susan_Blackmore.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu