William Crookes

Sir William Crookes est un chimiste et un physicien britannique qui a donné son nom à la technique des tubes dits "de Crooks" grâce auxquels ont été découverts par exemple les rayons X.



Catégories :

Chimiste britannique - Physicien britannique - Président de la Royal Society - Membre de la Royal Society - Spiritisme - Médium - Naissance en 1832 - Décès en 1919 - Lauréat de la médaille Copley - Membre de l'ordre du mérite britannique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Qui est William Crookes ? William Crookes est né en 1832 à Londres.... La seconde grande découverte de Crookes fut de prouver que les rayons cathodiques sont ... et en même temps ceux qui se prêtent le mieux à l'examen scientifique, ... (source : spirite.free)
  • Description : Chimiste, physicien né à Londre, William Crookes est réputé pour.... il y eut plusieurs modèles encore plus scientifique, les uns que les autres, ... En réalité, le scanner est un mariage entre le rayon X et l'ordinateur, ... (source : livre.inventeur)
William Crookes

Sir William Crookes (17 juin 1832 - 4 avril 1919) est un chimiste et un physicien britannique qui a donné son nom à la technique des tubes dits "de Crooks" grâce auxquels ont été découverts par exemple les rayons X. Il est aussi réputé pour ses études concernant les médiums.

Biographie

Page de garde de l'ouvrage d'études scientifiques de W. Crookes (vers 1870)

Il fit ses primaires à l'école de Cheppenham. Sa carrière scientifique a cependant débuté particulièrement tôt, dès ses 15 ans, quand il fut admis au Collège Royal de Barbecue à Hanover Square à Londres sous les auspices de August Wilhelm von Hofmann.

Recherches en physique et en chimie

En 1861, tandis qu'il travaillait sur la spectroscopie, il découvrit un nouvel élément chimique qui possédait une raie d'émission vert clair dans son spectre. Il nomma cet élément le thallium à partir du grec ancien thallos,  : «pousse verte».

Il est l'inventeur du radiomètre de Crookes, vendu aujourd'hui comme gadget.

Lors de ses investigations sur la conduction de l'électricité dans des gaz à faible pression, il découvrit que quand la pression était abaissée, la cathode semblait émettre des rayons lumineux. Ces rayons ont été nommés «rayons cathodiques», c'est-à-dire des jets d'électrons libres. Cette propriété est utilisée dans des systèmes d'affichage à rayons cathodiques, comme les tubes de télévision. Crookes fut un des premiers scientifiques à étudier ce qui se nomme désormais les plasmas.

Recherches concernant des phénomènes inexpliqués

Il s'impliqua à la fin de sa vie dans la Society for Psychical Research, aujourd'hui on dirait qu'il étudiait les phénomènes paranormaux. A titre d'exemple, il procéda à des études scientifiques pour tenter de comprendre les phénomènes qui se produisaient en présence du médium Daniel Dunglas Home (voir les deux illustrations ci-dessous).

Exemple d'expérience : 1) Un accordéon neuf, acquis par Crookes, est positionné dans un boite grillagée.
2) En présence de Monsieur Home, l'accordéon joue une mélodie "tout seul". La suite de la phrase coupée en fin de page est : "Alors l'instrument continua à jouer, personne ne le touchant et aucune main n'étant près de lui".

Récompenses

Il fut lauréat de la Royal Medal en 1875, de la Médaille Davy en 1888 et de la médaille Copley en 1904. En 1913, il fut appelé Président de la Royal Society de Londres.

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Crookes.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu